Martí insiste auprès de Juncker pour trouver un prêteur en dernier ressort en Europe

Accord d'Association d'Andorre avec l'Union Européenne

15/02/2019

Le chef du gouvernement, Antoni Martí, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ont fait le point sur l'avancement des négociations de l'accord d'association engagé en 2015. Les deux dirigeants se sont réunis jeudi au siège de la Commission européenne. Commission à Bruxelles, lors de la dernière visite officielle du mandat d’Antoni Martí.

Au cours de la réunion, les aspects pertinents de la négociation pour Andorre ont été discutés, tels que le cadre institutionnel, la situation des entreprises publiques (FEDA et Andorra Telecom), la libre circulation des personnes et les services financiers. En ce sens, le chef du gouvernement a fait savoir au président de la Commission qu'il était nécessaire pour Andorre de faire appel à un prêteur en dernier ressort pour pouvoir assurer la libre circulation des services financiers.

Lors de la réunion, Martí a montré à Juncker qu'il était satisfait de l'engagement du gouvernement et du secteur bancaire en matière de transparence fiscale et de normalisation internationale, ainsi que de l'adoption de normes internationales, permettant à Andorre de quitter la liste grise des paradis fiscaux et de se positionner en tant que juridiction en matière fiscale. Martí a également expliqué à Juncker les résultats obtenus par Andorre dans l'application de l'accord monétaire.

 

Source: Département de communication du gouvernement de l’Andorre