Le Gouvernement entame la procédure d’adhésion au FMI

Fonds Monétaire International

10/01/2020

Le Gouvernement a approuvé, suite à la proposition du Ministre des Finances, Eric Jover, entamer la procédure de demande d’adhésion de l’Andorre au Fonds Monétaire International (FMI) par une lettre que le ministre a déjà adressée à cette institution.

Il s’agit d’un processus qui dure normalement environ un an et qui requerra un travail conjoint des équipes techniques du FMI et du Gouvernement. Ces travaux doivent permettre, entre autres, fixer le quota pour l’Andorre ou l’ensemble de données statistiques que le pays devra fournir.

La Principauté entretient depuis des années des relations avec le FMI, néanmoins les contacts se sont accentués et accélérés par plusieurs facteurs : l’avis, à la fin de la dernière législature, de la Commission spéciale de surveillance et de prévention des risques pour la stabilité financière du Conseil Général et les recommandations autant du Parlement européen concernant l’accord d’association entre l’Andorre et l’UE en cours de négociation comme des agences de notation.

L’adhésion de l’Andorre au FMI permettra améliorer la réputation et l’homologation internationales de la Principauté, l’accès à l’assistance technique et à la formation, par exemple, pour des questions financières ou statistiques ou la possibilité de recevoir un financement en cas de besoin.

Cette institution internationale a été créée en 1945 pour promouvoir la coopération monétaire mondiale, assurer la stabilité financière, promouvoir l’occupation et la croissance économique durable et réduire la pauvreté. Il n’y a actuellement que cinq pays dans le monde qui ne font pas partie du FMI, dont l’Andorre.

Source: Département de la communication du Gouvernement andorran