L’Andorre accueille la réunion annuelle du Comité Mixte de l’Accord Monétaire

Comité Mixte de l'Accord Monétaire

19/11/2019

L’Andorre a accueilli ce mardi la réunion annuelle du Comité Mixte de l’Accord Monétaire entre la Principauté et l’Union Européenne. L’accord, signé en 2011, donne au pays le droit d’émettre des pièces en euros et est accompagné d’une annexe énumérant les dispositions juridiques que le Gouvernement Andorran doit adopter, soit moyennant transposition directe, soit moyennant l’adoption de mesures équivalentes en matière de billets de banque et de pièces, de législation bancaire et financière, de législation de prévention du blanchiment de capitaux, prévention de la fraude et collecte de données statistiques. Le Comité Mixte se réunit donc chaque année pour convenir les délais pour adopter les nouvelles dispositions figurant dans cette annexe. Cette année, la présidence est assurée par l’Andorre et c’est pourquoi la rencontre a eu lieu dans la Principauté.

Les deux délégations ont valorisé positivement la réunion au cours de laquelle les accords relatifs à l’incorporation de nouveaux actes juridiques ont été adoptés. De même, la rencontre a permis de mettre en relief tout le travail que la Principauté a accompli au cours de cette dernière année et toutes les réformes qui ont été menées dans le cadre d’une stratégie globale d’homologation aux normes internationales.

La délégation andorrane a été dirigée par le Secrétaire d’État des Affaires Financières Internationales, Marc Ballestà, par la chef de mission et Ambassadrice d’Andorre auprès de l’UE, Esther Rabassa, et par des représentants des ministères des Finances, des Affaires Étrangères, de la Justice et Intérieur, de l’AREB, de l’AFA et de la UIFAND. La délégation de l’Union Européenne a été dirigée par le chef de la DG ECFIN (Commission Européenne), Johan Khouw, accompagné de représentants de la Direction Générale des Affaires Économiques et Financières de la Commission, de la Banque Centrale Européenne, du Trésor espagnol, de la Banque d’Espagne et de la Banque de France.

Source: Département de communication du Gouvernement d’Andorre